European Borzoi
Zurück Home Nach oben

 

Home Nach oben News The Breed The Magazine The current issue Borzoi events The Breeding Pic of the week Links The Editor Diese website

Bulletin du Club du Barzoi No 1 Janvier – Février 1929
Standard du Barzoi
Adopté par la Société Centrale Canine

Rapport de M. M. Artem Boldareff, Comte Boris Cheremeteff et Comte Dimitri Cheremeteff.

Ayant été chargés par l’Assemblée du 9 novembre 1923 a Gand de l’Union Internationale des Clubs de Lévriers d’emettre notre opinion sur les standards du barzoi existants, nous avons l’honeur de présenter le rapport de notrecommisssion. Nous supposons qui’ll serait pratique de se baser sur le standard francais tout en y introduisant quelques modifications. Nous trouvons que ce standard contient un peu trop de détails ce qui pouvait être indisrensable il y a dix ou douze ans, mais à l’heure qu’il est quand les amateurs du barzoi ont une idée très nette de la race, ces détails là nous paraissent superflus. Voici les modifications que nous avons l’honneur de proposer.

Apparence Générale
L’apparence génerale est exprimée par l’aspect très distingué et noble du chien ainsi que par l’harmonie de ses formes et de ses mouvements. L’apparence générale qui est l’indicateur  principal de la pareté du sang ne doit jamais être sacrifiée à la perfection d’autres points, quelle que soit leur importance.

Tête
Longue et étroite, excessivement sèche et finement ciselée. Le crâne es aussi long et aussi étroit que possible, en proportion avec le reste du corps. Il finit par une pointe nettement accusée. Le museau est long, étroit et sec avec un arc très léger avant d’arriver au nez. Les dents s’adaptent réguliérement sans prognatisme inférieur ni supèrieur. Les narines dépassent la mâchoire inférieure. Le nez doit être noir. Le museau ne doit pas être pointu. Pour faire une tête idéale le crâne et le museau doivent former un angie très obtus. Les yeux assez rapprochés et placés à égale distance du sommet du cráne et de la pointe du museau sont de forme oblongue ; de couleur foncée placés à fleur de tête, ni proéminents ni renfoncés. Les paupières doivent être bordées de noir. Les oreilles, très mobilee, attachées haut, finissant eu pointes, doivent reposer en arriére sur le cou. Leur finesse est preuve de sang très pur. Quand l’attention du chien est éveillée, le barzoi parfois les porte droites, comme un cheval ou encore mieux en les dressant il baisse les pointes légèrement en avant.

Cou
De longueur moyenne et sans fanons.

Corps
Les épaules sont plates, bien dessinées et ne sauraient être trop obliques. Les omoplates se rejoignent presque au garrot.
La dos est assez court ches le mâles et s’arquant graduellement vers les reins pour produire une courbe longue et gracieuse et ne pas donner l’impression d’une bosse. La chienne a e dos moins arqué que le chien. Un dos plat chez elle n’es pas un défaut. La poitrine est plutôt étroite dans le poitrail mais excessivement profonde. Elle descend parfois jusqu’aux condes. Les côtes sont plateu ou très légerement arrondies. Cette forme de la poitrine est caractéristique au barzoi.
Le ventre est retroussé et tout à fait invisible derrière les flance. L’aine est aussi petite que possible chez le chien,  elle peut être plus longue chez la chienne, les flancs sont forts et tendus au toucher, plus spacieux chez la femelle que chez la mâle. Le rein est assez long, très mosclé, arque et passant en ligne courbe vers la croupe, de telle sorte que, l’arc du dos, se prolonge dans le rein et la croupe poir finir dans l’arrière-main. La croupe est longue et large : les quatres doigts d’une main d’homme doivet pouvoir trouver place entre les os des hanches.

Membres
Les pattes de devant sont absolument droites avec une ossature plate et sèche, nullement arrondie Vues de face elles sont êtroites et vues de profil elles sont larges à l’épaule, diminuant graduellement jusqu’aux pieds, les coudes ne sont pas tournés vers l’exterieur mais sont néammoins nettement séparés du corps, L’arrière-main est plus large que l’avant main. Les cuisses sont plates avec des os très larges et pourvues de muscles très développés, plats, longe et fermes, les jarrets forment un angle plus ou moins accusé. Les cuisses ne sauraient être trop longues et trop larges. Les canons doivent être courts. Les jambes de derrière ne doivent pas êtres trop droites. Les pieds sont longs, à doigts serrés rappelant les pieds du lièvre. Le chien est plus d’applomb sur les ongles que sur les talons.
La queue est un des points caractèristiques de la race. Esse est portée bas au repos et a la forme d’une faucille ou bien d’un cimeterre. Elle est très souple et aussi longue que son possible. Une queue encourlée ou portée  plus haut que son attache est un défaut. Une queue déviée doit être considèrée comme un défaut de beauté.

Poil
Le poil est long. Pas laineux, à reflets soyeux, ondulé ou à larges boucles. Le poil court est un grand défaut ; les petites boucles ou frisures sont un défaut de beauté. Lisse et court sur la tête, les oreilles et le devant des jambes, plus long et ondulé sur le dos, plus bouclé sur les cuisses, plus court sur les côtés, le poil es très long et bouclé au cou ou il forme comme un manchon d’ou semble sortir la tête. C’est la parure que l’on retrouve sous forme de franges de plus en plus longues à la partie postérieure des jambes de devant, à la pointrine, à l’arrière des cuisses et à la queue.

Couleur
Les couleurs les plus appréciées sont :
Unicolore blanc, blanc marqué de jaune, orange, rouge, bringé our gris. Il se présente souvent des unicolores dans ces couleurs. Si le chien est coloré sa couleur tend à s’eclaircir vers les extrémitées. Les tâches de couleur ne doivent pas trancher trop nettement sur le fond blanc. Le blanc marqué de noir et l’unicolore noir sont peu appréciés. Le noir et feu avec ou sans blanc est un grand défaut.

Taille
Taille moyenne: chiens 75,5 centimètres (17 verchox) ; chiennes 71 centimètres (16 verchox) les plus grande chiens dépassent rarement 82 centimètres. En règle générale la plus grand taille est très estimée aussi lontemps qu’elle n’est pas acquise, au dèteriment de la symétrie de l’individu.

 

Signé : 
Artem Boldareff,

Comte Boris Cheremeteff

Comte Dimitri Cheremeteff

TOP